06 27 11 75 18 contact@placedesliens.com

L’expression “DRH externalisée” employée par certains de mes homologues me semble en décalage total avec ma façon d’exercer mon métier aujourd’hui.

Bien sûr, d’un point de vue juridique, j’interviens bien en tant qu’externe, avec un contrat de prestation et non un contrat de travail. Pour l’entreprise, je conserve donc un statut externe, mais d’un point de vue métier, j’ai choisi d’avoir un positionnement interne.

L’externalisation d’une compétence pose souvent des questions en entreprise : celle de la sécurisation de la compétence, celle de la cohérence avec le fonctionnement interne propre à l’entreprise, celle de la maîtrise voire du contrôle…

Pourtant, il existe une alternative à une stricte externalisation : le temps partagé en entreprise. Ce type d’organisation permet en effet d’avoir recours à une compétence supplémentaire – pour une durée adaptée au besoin réel – qui peut prendre une forme juridique très variée, et souvent externe (Entreprise de Travail à Temps Partagé, Groupement d’Employeurs, consultant indépendant…). Mais, à la différence d’un consultant classique, l’intervenant en temps partagé adopte souvent une posture assez distincte : s’appropriant la culture de l’entreprise pour y travailler dans la durée, l’intégration est proche de celle d’un nouvel embauché (au statut près donc).

Une telle intégration efface l’impact du statut juridique mais aussi la présence à temps partiel : la communication autour de la prise de poste est essentielle et a pu démontrer aux équipes – dans mes différentes expériences chez Jacomex, SIREM ou MGA Technologies – la volonté des dirigeants de prendre une nouvelle direction. Ce processus d’intégration a permis d’adopter rapidement une posture interne, tout en conservant grâce au temps partagé la souplesse de l’externe.

Une belle aventure partagée !