06 27 11 75 18 contact@placedesliens.com

Recruter sans CV et si c’était plus efficace ?

Plus de 9 recrutements sur 10 démarrent par un CV. Et pourtant, on ne passe en moyenne qu’entre 30 secondes et 1 minute à sa lecture !

Pourquoi le CV est-il devenu un standard du recrutement ?

Le CV présente un bon ratio entre le temps passé à le lire et la quantité d’informations que nous apprenons d’un candidat. Alors que le recruteur passe plus de temps lors d’un entretien téléphonique ou physique, le CV permet d’avoir une somme d’informations pertinentes en un court temps de lecture. Malgré cette efficacité, le CV ne permet pas d’évaluer les compétences réelles du candidat ni sa motivation et exclu beaucoup de candidats pourtant pertinents.

Mais alors, comment faire sans CV ?

Plusieurs voies ont déjà été explorées, testées et validées pour recruter sans CV et mettre l’accent sur les compétences réelles des candidats et sur leurs motivations.

Les job dating : misez sur la motivation !

L’entretien à la manière des job dating permet au candidat d’aborder autrement son parcours et sa motivation. Ici, les candidatures ne sont bien sûr pas envoyées en amont et l’évaluation des profils repose exclusivement sur l’échange entre les deux parties prenantes.

La Méthode de Recrutement par Simulation

La MRS est un dispositif de recrutement mis en place par Pôle Emploi, dans le but de recruter des candidats sans CV. Réalisé en partenariat avec des entreprises volontaires, le principe est de recruter via des simulations reproduisant le contexte du futur poste en question. Ces simulations permettent de tester directement les compétences nécessaires au travail pour les futurs candidats, voire parfois des aptitudes très précises. Le CV est donc sorti du circuit, permettant ainsi aux employeurs de se concentrer sur l’essentiel du candidat : ses compétences. Le processus intègre généralement un entretien complémentaire de motivation.

Selon le rapport d’évaluation de Pôle Emploi sur la MRS, plus de 130 000 recrutements sont effectués par an avec cette méthode.

Il est tout à fait possible de créer soi-même une série de mises en situation en lien avec le poste pour lequel on recrute. En pratique, ce type de méthode est plus longue et coûteuse à mettre en place, mais peut augmenter de façon considérable la qualité de l’évaluation.

Le CV en complément

D’autres entreprises ont fait le choix de conserver le CV mais de déplacer son utilisation dans le processus afin que celui-ci n’apporte pas de préjugés sur le candidat.

Diversifier les profils des candidats et toucher les candidats invisibles.

C’est un autre avantage du recrutement sans CV : multiplier les profils des candidatures.

Un recrutement classique cible souvent un profil très particulier à travers l’offre d’emploi (expérience requise, diplôme exigé…). Résultat : les recruteurs obtiennent des candidatures « clones », avec un type de profil similaire et très affiné. En recrutant sans demander le CV des candidats, les résultats obtenus sont beaucoup plus larges.

Lorsqu’un diplôme spécifique est requis pour postuler, même si le candidat a l’expérience requise, la personnalité en adéquation avec les valeurs de l’entreprise, il est d’office éliminé car il n’a pas le diplôme mentionné dans l’offre d’emploi.

Repenser ses critères de sélection

Eloigner le CV de son processus de recrutement oblige également à mieux travailler ses critères de sélection : quelles compétences sont nécessaires pour tenir le poste, quelles valeurs doit-on partager avec le candidat… Cela va nécessiter de travailler avec les différents acteurs de l’entreprise pour définir les points-clés du poste que vous mettrez en avant dans les entretiens, tests ou questionnaires et d’entreprendre une réflexion plus large sur vos besoins et anticipation nécessaire en termes de compétences. Bref, une bonne nouvelle pour l’entreprise !

Prêts à tester ?